Avis de lecteurs sur "Passion de Sable

Un coup de coeur pour cette romance. Un livre si doux, si tendre. Un vrai plaisir à lire. Une fin des plus touchante et émouvante. Il faut avoir le coeur bien accroché. Un petit bijou dans la romance entre hommes.
Source
Babelio
Commentaire de Benedicte93

Une histoire magnifique et un livre qui restera parmi mes préférés de ce genre-là. On apprécie beaucoup le changement de personne à chaque chapitre, bien que plus d'une fois j'ai oublié qui parlait tellement j'étais prise dans l'histoire. L'écriture est vraiment très belle. On a l'impression de lire de la poésie. De plus le vocabulaire est très élaboré. Une mention spéciale pour le temps utilisé qui n'est pas facile à manier.
Lorsque je le devais c'est à contrecœur que je posais le livre. Il se lit très vite. Lorsque j'ai fini le livre, je me suis interrogé et j'ai cherché des points négatifs. Je n'en est vu aucun si ce n'est une certaine prévisibilité dans l'histoire. Mais cela ne nous empêche pas malgré tout de rester scotché au livre.
Source
Un-livre-au-hasard
Article  

J'ai dévoré ce bouquin. Je l'ai prété à une amie et j'attends avec impatiente qu'elle me le rende pour le lire à nouveau. Il est écrit avec beaucoup de douceur. Une magnifique histoire d'amour entre deux hommes avec une fin qui prend aux tripes. Magnifique
Source
Amazon
Commentaire de benedicte

Une très belle écriture pour une passion hors norme, une sorte de conte oriental à la fois âpre et sensuel
Source
Amazon
Commentaire de nicolas grosjean

J'ai beaucoup aimé cette histoire ! C'est très bien écrit avec ce qu'il faut de sentiments et de rebondissements pour en faire un récit très agréable. Certains morceaux de l'histoire se devinent assez facilement mais cela ne la gâche en rien.
Source
Un-mix-de-plaisirs
Message de Luciale

Très belle histoire.
J'aime beaucoup le style de l'écriture et le fait d'avoir le point de vue des 2 protagonistes. Tous les ingrédients sont réunis : amour, passion, aventure pour faire de ce livre un excellent roman.
Source
Un-mix-de-plaisirs
Message de Katia161269

Encore un roman super, et une histoire sensationnelle remplie d'émotions. Tout simplement parfait et bien écrit. A lire !
Source
Un-mix-de-plaisirs
Message de Cristalelyn

(...) c'est avec plaisir que j'ai parcouru les 161 pages d'un roman atypique, reflétant la passion de son auteur pour les amours masculines. Pour être tout à fait honnête, dès la toute première page, le récit m'a bluffé et en même temps intimidé. Le vocabulaire est très recherché, l'emploi difficile du passé simple est maîtrisé. Malgré cela, j'ai tendance à penser que certains passages auraient pu être plus simplement narrés, comme par exemple le tout début du livre, mais c'est une simple question de goût. L'histoire en elle-même m'a plu, c'est la première fois que je lis un roman « yaoi » ; on s'attache très vite aux deux protagonistes et l'évolution de leurs sentiments est sympathique à suivre. Petit hic, il y a parfois à mon goût trop de narration et pas assez d'action, du moins pendant la première (grosse) partie du récit, jusqu'à ce que Lil commence à savoir qui il est réellement. Serait-ce un manque de sentimentalisme de ma part ? Je n'en sais rien, mais encore une fois c'est une simple question de goût. Ce qu'il faut retenir c'est que « Passion de sable » est un roman adulte et sentimental que l'on prend plaisir à parcourir.
Source
Alchoragon-livres
Article  

Bon et bien je viens de finir de le lire et j'ai adoré !
On se prend vraiment dans l'histoire !
Les personnages sont attachants et certains passage sont plutôt émouvants ^^
Je n'ai trouvé aucun passage '' inutile '' ou qui traine en longueur (alors que généralement j'en trouve toujours ^^).
Félicitations Sherryn !
Source
MangaClamp
Message de Lilium

Héhé, je viens de le recevoir... et de le commencer (avant-hier) et de le finir !
Bref, c'est super bien écrit, il se lit très vite et je me suis fait complètement scotcher à la 2e partie, du coup je n'ai pas réussi à le poser avant d'avoir fini !
Le monde fantastique est drôlement bien rendu, particulièrement le désert, et j'aime énormément les noms propres, tant des personnages que des lieux.
Les personnages sont bien développés, l'histoire d'amour s'insère parfaitement dans le récit - les scènes torrides aussi ! ^^
Une seule frustration : [spoiler]
Donc voilà, félicitations Sherryn, c'est vraiment un petit bijou, ton livre et je suis tout à fait satisfaite de mon achat !
Source
Soleil-Romand
Message de Koneko

(...) J'ai bien aimé cette histoire même si on se doute un peu de la tournure qu'elle va prendre. J'ai aimé le fait que chaque chapitre alterne les points de vues de Ako et Lil. Le vocabulaire employé est riche voir un peu trop... Je me demande si ça n'aurait pas été mieux pour certains passages d'utiliser une narration un peu moins élaborée? J'ai notamment accrochée au moment de la seconde partie du récit, lorsque les événements se précipitent. Bref, un premier bouquin plutôt bien réussi et je salue l'effort !
Source
Melimelo-de-bouquins 
Article

(...) je lis Passion de Sable de Rebecca Moleray, une histoire amoureuse homosexuelle, mais cela n'est qu'un détail après tout. Bref, j'aime bien, le roman est court, et agréable à lire. J'aime bien la plume de l'auteur, tout coule tout seul.
Source
quelques.pages 
Commentaire de Karina

Pour mon plus grand bonheur, j'ai été choisie par l'auteur elle-même pour découvrir son premier roman et en faire une critique. En effet, étant une fidèle lectrice du blog de Rebecca Moleray - plus connue sur la Blogosphère sous le nom de Sherryn-lectures - j'ai envoyé avec plaisir ma candidature lors de sa recherche de partenariat : et quelle surprise de voir que finalement, c'est à moi qu'elle a confié son roman tout beau tout neuf, avec une sympathique dédicace en prime. Merci mille fois !
Ce fût donc un honneur pour moi de pouvoir découvrir ce livre, mais aussi une très agréable surprise. En effet, malgré ma grande curiosité par rapport au travail de l'auteur, j'étais sceptique à l'idée qu'il s'agisse d'un roman édité par Edilivre.com. Mais ma plus grand frayeur était surtout issue du sujet du livre que n'avais jamais eu l'occasion de découvrir en littérature et auquel j'avais peur de ne pas accrocher... Mais je me suis finalement laissée emporter avec délice dans cette histoire touchante et magnifique sur fond de désert et de sensualité. Passion de Sable est un roman d'amour entre deux hommes pourtant si différents, mais dont les histoires se mêlent de façon imprévisible et presque interdite... À travers une succession de chapitres alternants les narrateurs (Lil puis Ako), l'auteur sait trouver les mots justes pour décrire les sentiments des deux amants. D'autre part, Rebecca Moleray nous propose un récit à l'écriture fluide et maitrisée, à tel point que l'ont se surprend à croire réellement à l'existence de cet univers si attirant. Le niveau de vocabulaire de ce livre m'a vraiment surprise, et c'est avec plaisir que j'ai parcouru ces lignes rédigées sans aucunes erreurs ni lourdeurs. Un seul bémol ? Des scènes d'amour physique peut-être un peu trop détaillées, qui pourraient presque en devenir gênantes pour le lecteur. Mais malgré tout, ces passages ne sont qu'une petite partie de cette histoire bouleversante et passionnée, qui - je l'espère - ne sera pas le seul roman de cet auteur. Merci encore énormément à Rebecca Moleray pour m'avoir fait confiance et pour m'avoir permis de découvrir son univers !
Source
Livre4ever
Article

Je l'ai dans ma bibliothèque, c'est un magnifique roman ! Quand je l'ai posé après avoir tourné la dernière page, le seul mot que j'avais dans la tête c'était "wow" ! Puis je me suis renseignée un peu sur l'auteur et en découvrant son âge - re-"wow". Je pensais pas la croiser sur un forum hihi 
J'ai vraiment adoré cet univers hors-temps, les émotions intenses qui se mélangent, un amour magnifique sans être vulgaire... bref, c'est juste parfait !
Source
Yaoi-Dream
Message de Yana 

(...) Passion de sable s'est révélé être une agréable découverte.
Le résumé et la présentation de l'auteur laissait entendre une relation homosexuelle. J'avoue que ce point m'effrayait légèrement mais j'avais également hâte de le découvrir. En effet, il s'agit véritablement de la première fois que je lis un roman où ce thème est abordé de manière directe. J'ai été agréablement étonnée car l'auteur évoque ces relations avec beaucoup de sensualité. Toutefois, j'ai trouvé ça réellement dommage qu'à deux petits moments, il y a des scènes de sexe très explicites (je ne suis pas prude mais j'ai bien rougi). J'ai trouvé qu'elles étaient de trop dans la mesure où elles n'apportaient rien à l'histoire. En parlant de cette dernière, j'ai beaucoup aimé l'enchaînement des évènements. Je me suis demandée où Rebecca Moleray allait nous amener. La fin m'a plu, elle est à la hauteur du livre.
Cependant, il me semble important de souligner le style de l'auteur. Pour un premier roman et au vu du jeune âge de l'auteur (à peine plus de vingt ans), j'ai été agréablement car Passion de sable est très bien écrit. Le vocabulaire est recherché (surtout le vocabulaire anatomique, elle utilisait des mots que je ne connaissais pas du tout) tout comme la structure des phrases. Nous sentons qu'il y a une véritable maîtrise de l'écriture. J'ai également beaucoup apprécié l'alternance de la focalisation entre Lil et Ako. Cela permet d'apprécier ces deux protagonistes. Je les ai trouvé tous les deux attachants.
J'ai commencé ce livre en étant un peu sceptique mais, finalement, je ressors de cette lecture totalement enchantée. Ce fut une lecture plaisante et fluide.
Source
Avalon-blossom
Article

J'ai beaucoup apprécié cette histoire, elle était vraiment intense, tant par les sentiments que par le décor et le climat politique. Les personnages sont très attachants. (...) J'ai été emportée par ce récit sans m'ennuyer une seconde, le style est fluide, agréable, j'ai donc passé un excellent moment avec cette histoire ! 
Source
La Bibliothèque de l'Invisible
Message de Lanfear

Un homme blanc, mortellement blessé, amnésique de surcroît, recueilli par un jeune métis d'un peuple ennemi... Un scénario qui peut paraître banal au premier abord, déjà-vu, mais pourtant le traitement qu'en fait l'auteur est plutôt inédit et habile.
D'abord parce que le style d'écriture est recherché, imagé, et poétique. Il ne s'agit donc pas d'un banal livre d'aventures.
Ensuite parce que le schéma narratif est original. L'auteur ne s'en cache pas en quatrième de couverture, c'est bien d'une romance homosexuelle qu'il s'agit. La rencontre entre le désert hostile mais fascinant et le boy's love crée un climat exotique qui nous transporte.
J'ai aimé les personnages, leur physique typé (...), leurs caractères différents, j'ai été fascinée, et je l'avoue en même temps gênée par leur passion extrême et égoïste. Ce qui laisse peu de place pour les motivations des personnages secondaires, qui m'ont paru par contraste excessivement oublieux d'eux-mêmes et portés vers le bonheur d'autrui.
En même temps, le ton était donné puisque la narration ne se fait qu'à deux voix, celles d'Ako et Lil, c'est donc principalement leur histoire que l'on suit !
Pour finir, j'ai eu un regret, le manque de dialogues : puisque la majeure partie de ceux-ci sont rapportés au style indirect (surtout lors d'un épisode de la fin). C'est un choix de l'auteur, ce qui n'empêche pas ses personnages d'être profonds et crédibles, puisqu'on connaît leurs pensées et leurs actes, il n'y a finalement que leur manière de parler qui est peu mise en avant.
Une belle histoire d'amour en tout cas, que cette "passion de sable", et un premier roman original et prometteur ! 
Source
MangaClamp 
Message de Yûko

Je dois avouer que j'étais un peu hésitante pour trois raisons : tout d'abord, Edilivre propose partiellement de l'édition à compte d'auteur (sous acceptation du comité de lecture), c'est-à-dire que certains services sont facturés si on les veut (couverture, correction...). Dans le cas contraire, l'auteur ne paye rien (ce qui s'avère être le cas de Rebecca Moleray, chose que j'ignorais avant de lire le livre). Même s'il s'agit d'une des rares sociétés à afficher clairement la couleur, ainsi que ses tarifs, j'ai toujours quelques craintes sur la qualité de l'ensemble des ouvrages publiés, principalement à cause des mauvaises pratiques d'autres éditeurs qui donnent une mauvaise image à ce type de formule... Ensuite, le boys love n'est pas forcément le genre le plus simple avec lequel débuter l'écriture. C'est si codifié que l'on peut avoir envie d'imiter les clichés comme si on appliquait une recette de cuisine à la lettre. Par ailleurs, lorsqu'on essaye de s'en écarter, les remarques de certains fans ne donnent pas forcément envie de poursuivre dans cette voie. Enfin, je ne suis pas très fan des romans où on alterne tour à tour entre les points de vue de plusieurs personnages (ici Ako et Lil, narrant tous deux l'histoire à la première personne).
J'avais donc des craintes, mais elles se sont vite effacées. Il est vrai que j'ai parfois senti le côté "premier roman", en raison de quelques petits tics d'écriture propre aux jeunes auteurs (de temps à autre : adverbes -ent trop fréquents, phrases un peu longues, quelques verbes dont l'usage m'a paru un peu bizarre mais je n'en suis pas sûre...). Par ailleurs, j'ai été désolée que quelques petites coquilles aient aussi échappé à la correction. Cependant, la richesse du vocabulaire, le rythme général de l'histoire (qui est courte car sans scène superflue mais pas rapide) et l'utilisation intelligente de l'alternance des points de vue m'ont vite fait oublier mes préjugés et les quelques soucis de finition. J'ai aussi été agréablement surprise par l'univers de fantasy de Rebecca Moleray, qui tout en étant pourtant assez simple, évite les poncifs du genre : pas de magie à tout va, pas d'elfes et de bêbêtes bizarres, pas de prophéties, pas de méchant(s) dieu(x) des ténèbres. Non. Juste des humains aux origines et cultures radicalement différentes et qui se haïssent car ils ne se comprennent pas. N'allez pas croire que je crache comme certains sur tout roman de fantasy ayant de la magie, des elfes et des monstres, des prophéties et des dieux maléfiques, mais le problème c'est qu'on en publie trop et qu'il y a rarement le petit plus qui rend le tout intéressant.
Par ailleurs, Passion de sable sait aussi éviter les poncifs les plus chiants du boys love. Même si Ako est plus petit que Lil et se pose des questions sur l'Amour, il n'est pour autant pas affublé du caractère typique du uke. C'est un jeune homme valeureux et qui, sauf cas exceptionnel - et il y a cas exceptionnel dans l'histoire -, n'a pas besoin que Conan le barbare vienne lui sauver les miches. Lil, de son côté, évite de tomber dans le cliché du seme surprotecteur ou du seme psychotique. Les quelques scènes de sexe (deux, si j'ai bonne mémoire) sont dans un style qui sait à la fois se montrer cru sans pour autant verser dans la pornographie. En tout cas, nulle pudibonderie de la part de Rebecca Moleray et ça fait plaisir, surtout quand on soupire depuis des mois devant les scènes fort académiques et répétitives d'un Riley Jenson (et les fans de Riley Jenson vont me haïr si ce n'est pas déjà le cas).
Ce qui m'a beaucoup plu aussi, c'est que Passion de sable ne sombre jamais dans la niaiserie et le mauvais Harlequin (ou le mauvais boys love). Et puis, je n'ai pas envie d'en dire trop, mais Rebecca Moleray sait quand être cruelle et arrive à nous offrir une fin ni trop happy end sucré, ni trop tragique. Elle ne caresse pas le lecteur dans le sens du poil, ne lui offre pas forcément ce qu'il espère et sait le malmener. De ce fait, même si j'ai deviné assez vite certaines révélations concernant Lil, je ne me suis jamais ennuyée et j'ai frissonné plusieurs fois en me demandant comment tout cela allait se terminer.
Cependant, comme tout ne peut être entièrement positif, je finirai sur un conseil à l'auteur. Je sais qu'Edilivre demande une certaine somme pour une couverture plus personnalisée. Cependant, la couverture de Passion de sable telle qu'elle est aujourd'hui ne lui permet pas de se détacher sur les sites de vente. Et c'est bien dommage car c'est un court roman qui mérite le coup d'oeil. Par ailleurs, et là c'est du ressort de l'éditeur hélas, le PDF n'est pas vraiment conçu pour la vraie lecture numérique (sur liseuse) et le format le plus apprécié est l'ePub. J'ai de la chance car mon Orizon me permet de lire ces PDFs à peu près confortablement mais ce n'est pas le cas de toutes les machines. La version que j'ai reçue été exempte de DRM mais j'ai cru aussi comprendre, d'après le site d'Edilivre, qu'il y en avait. Or, c'est aussi un frein à l'achat, car il gêne l'utilisateur honnête sans empêcher le piratage. Ces deux petits points sont regrettables car le prix de cette version numérique est vraiment correct et bien en deçà du prix du papier. Bon, Rebecca Moleray n'y peut pas grand chose mais peut-être qu'Edilivre pourrait changer sa politique si plusieurs auteurs se rendent compte de ce problème...
Source
Edenia
Article

J'avais déjà eu écho de ce livre à tendance yaoi, mais sans avoir l'occasion d'en apprendre plus. Du coup, ayant eu l'occasion de mettre la main dessus par l'intérmédiaire d'un livre voyageur, j'ai sauté sur l'occasion ! Vous pensez bien, un livre yaoi, j'allais pas louper ça !! Bref, sans commentaires...
Bien que le titre n'est pas accrocheur plus que ça, faisant l'effet d'un roman à l'eau de rose édulcoré à outrance, ce livre se révèle être vraiment très sympa et agréable à lire. L'auteur fait preuve d'une très belle plume, bien qu'usant parfois de mot un peu trop singuliers qui ne s'accordent pas vraiment au récit. Mais c'est vraiment pas le plus dérangeant !
J'ai vraiment adhéré au style d'écriture. Agréable et fluide, mais loin d'être une lecture banale.
De plus, l'alternance des points de vue nous permet d'avoir les pensées et les émotions à la fois de Lil et d'Ako. Ainsi, on s'attache plus vite aux personnages.
L'histoire en elle-même n'est certes pas des plus originales, il faut le dire, de part le classissisme du scénario, mais elle reste cependant très plaisante à lire. Dans le sens classique, j'entends par là que très vite, on sait quel tournant va prendre l'histoire et la fin n'est pas une surprise en soi.
Bien que je regrette ce petit manque d'originalité, je n'en ai pas moins apprécié ma lecture. Les personnages sont attachants et comme Lil, on se prend vite à rêver au mode de vie nomade des Khmels, à leur liberté et leur simplicité.
La famille d'Ako est l'image même de la famille typique, aimante, accueillante et chaleureuse et très vite, on se prend d'affection pour ces personnages.
En conclusion, une lecture rapide et sympathique qui fait passer un agréable moment. Et si la romance entre deux jeunes et beaux mâles ne vous rebute pas, je vous recomande ce livre sensuel et chargé d'émotions.
Source
Fantasyae
Article
 

Je tiens tout d'abord à remercier Rebecca Moleray pour ce livre voyageur qui m'a enfin permis de découvrir l'un de ses roman. Je savais que j'allais apprécier de découvrir son style et surtout entrer dans son univers. Autant vous le dire, ce fut un véritable coup de cœur !
Du style de Rebecca, magnifique ! Les mots sont justes, le vocabulaire recherché et le tout est vraiment très fluide. C'est un style à la limite de la poésie car l'auteur joue avec les mots pour nous en mettre plein la vue et ça marche ! Les descriptions sont bien construites et nous permettent de bien visualiser les personnages et les décors même si au départ on avance dans un véritable désert. Les scènes d'actions peu présentes sont toutefois bien écrites et permettent de vraiment prendre partie pour les personnages. Le style est tellement agréable que j'ai dévore le roman en à peine deux heures et d'une traite ! On se retrouve enfermé avec les deux héros et une envie incroyable de savoir le fin de mot de l'histoire nous fait avaler les pages, les unes après les autres.
De l'histoire... Wahou ! C'est exactement l'histoire qu'il me fallait après tous les romans de vampires et autres créatures que j'avais lu. C'est dans l'ensemble une intrigue assez simple que nous propose Rebecca mais traité d'une manière subtile et délicate : une romance entre deux hommes ! Le vocabulaire utilisé pour décrire leur relation ou leurs ébats est d'ailleurs juste et sublime. On entre dans une véritable passion amoureuse entre deux personnages que beaucoup de choses opposent. La relation de Lil et Ako est l'un des sujets principaux du roman mais à côté de ça il ya tellement d'autres choses ! Par exemple l'univers que décrit Rebecca est à la fois doux et cruel. Les Khmels sont un peuple de nomades, rejeté par les autres. Ils seront d'ailleurs tellement haï qu'ils seront chassés et tués. Et l'autre force du roman, c'est l'amnésie de Lil. On ignore qui est ce personnage bien qu'à un moment je m'en suis doutée dès l'attaque de nuit des soldats. Je savais que Lil était un personnage très important. Mais cela ne m'a pas gêné plus que ça. Parce qu'il y avait toujours Ako, le jeune Khmel fou amoureux de notre héros. Et franchement j'ai adoré leur passion commune. A aucun moment on ne tombe dans la pornographie ou on a la sensation de déjà vue.
Rebecca nous offre ici enfin un roman où les personnages savent ce qu'ils veulent émotionnellement même si les héros hésitent un peu car n'oublions pas qu'ils sont tous deux des hommes et lorsqu'on découvre la véritable identité de Lil, on comprend mieux ses réticences du début.
La fin m'a vraiment étonnée car elle est cruelle et triste mais m'a mis des étoiles pleins les yeux xD
Des personnages je ne vais que les évoquer parce qu'on l'aura compris j'ai adoré ce roman et ses personnages. Ako est pure, jeune, un peu naïf encore et j'ai adoré la manière dont il découvre ses sentiments pour Lil. Ako ne vivra jusqu'au bout que pour l'homme qu'il aime et j'ai trouvé ça très beau parce que leur relation n'a rien d'aussi niaise que les trio amoureux des romans young adult
En bref, une lecture poignante, marquante dont je garderais un super souvenir. Une note de 10/10 pour un roman écrit d'une main de maître qui vous fera passer un moment sublime !
Source
LesvictimesdeLouve
Article

L'histoire est courte et des plus simple. Loin d'aller chercher dans les grands rebondissements et les intrigues interminables, elle est cependant tout aussi intéressante et accrocheuse que les grands romans de fantasy. Avec ses petites 160 pages, ce livre se lit très, voir trop rapidement. On est tellement absorbé par l'histoire de Lil et de Ako qu'on en arrive à la fin avec un triste sentiment de perte de voir cette belle histoire déjà terminée.
J'ai tout de suite adhéré au style d'écriture. Recherché mais sans pour autant s'encombrer de fioritures inutiles, ca a été un réel plaisir de découvrir la plume de Rebecca Morelay.
Pour en venir à l'histoire, étant une yaoïste à 200 % (hé oui, et j'assume totalement ! ), il m'était impossible de ne pas craquer devant cette belle histoire.
Lil et Ako sont deux garçons que tout oppose. Pourtant, malgré leurs différences, l'amour ne va pas tarder à les rapprocher. Mais je n'en dit pas plus et vous laisse le plaisir de le découvrir par vous même.
L'histoire se met en place tout doucement, et, bien que les révélations qui nous sont faites au fur et à mesure soient relativement prévisibles, on n'en reste pas moins accroché et souhaiter que cette histoire se termine bien.
Les personnages sont très touchants.
Ako de part la force de ses sentiments où il fera tout pour être avec celui qu'il aime, et Lil, part son réapprentissage de la vie, ses réflexions et son combat interne sur son amnésie. Le fait de suivre les points de vue des deux protagonistes nous permet de mieux suivre leurs pensées et s'identifier à eux.
Pour résumé, une très belle découverte, que je conseille à tous, pour cette belle leçon de vie.
Et pour les yaoïstes, il y a quelques passages croustillants que vous ne pourrez qu'apprécier.....
Source
 
J'ai vraiment beaucoup aimé cette histoire que j'ai dévorée. Tout le long de l'histoire, on sent la véracité des sentiments. Qu'ils soient familiaux, "amitieux" ou amoureux.
Les descriptions des lieux sont magnifiques. On est plongé dans les décors comme s'ils défilaient devant nous, même mieux comme si on y était.
J'ai vraiment adhéré au style d'écriture de l'auteur, qui m'a complètement submergée jusqu'à avoir du mal à m'arrêter de lire avant la fin.
Le fil de l'histoire est une magique histoire d'amour entre Lil et Ako. Deux personnages qui se rencontre, par hasard, grâce à l'accident de Lil. On découvre l'évolution des sentiments entre les deux personnages tout au long du roman. L'auteur décrit sans pudeur et avec les mots justes la relation entre ces deux hommes.
Je trouve que cette histoire appuie l'idée que l'amour est plus fort que tout.
La naïveté des deux personnages face à des sentiments qui leurs était inconnu est vraiment très belle.
J'ai trouvé les personnages très attachants.
Vous l'aurez compris j'ai adoré ce livre.
Source
Article
.

Autres avis

Webzine Mag-à-Lire février 2012

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site